La mort du livre traditionnel : fantasme ou réalité ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

A l’apogée de la dématérialisation des supports culturels, à laquelle n’échappe pas le monde de la littérature, d’aucuns s’imaginent que les bons vieux livres en papier qui emplissent nos bibliothèques se voient destinés à une fin funeste, à l’instar des disques vinyles détrônés en leur temps par d’autres supports, et envisagent de les jeter à la poubelle - tout en considérant leur aspect recyclable - ou de les convertir en combustible bon marché, ce qui, à l’heure de la hausse du prix des énergies fossiles, serait un bon moyen de chauffer nos habitations à moindre coût. S’agit-il d’un fantasme ou d’une réalité ?

La littérature numérique : un bilan mitigé :

Si de plus en plus de lecteurs s’orientent vers la toile et recherchent des œuvres à lire en ligne, la révolution des livres numériques telle qu’annoncée par certains ne semble pas s’être produite, en tous cas s’agissant du pays de Molière. En effet, alors que nos amis d’outre atlantique voient l’offre d’eBooks connaitre une forte croissance des ventes depuis 2008, force est de constater que seul 0,5% des ventes de livres en France pour l’année 2011 concernaient des formats numériques.

De plus, une étude récente réalisée par Opinion Way a démontré que 78% des français interrogés n’envisagent pas de lire prochainement un eBook. Concernant le 22% restant, il s’agit avant tout d’une population jeune, masculine et diplômée, qui par ailleurs ne renonce pas pour autant à la lecture de livres traditionnels.

Les éditeurs qui ont tardé à se mettre au diapason des nouveaux formats, effrayés par la perspective de voir les liseuses numériques envahir le marché et supplanter ainsi nos sempiternels bouquins en sont sans doute rassurés.

Par ailleurs, comment nier qu’il existe entre le lecteur et le livre en papier une relation privilégiée, un rapport charnel, un contact sensuel et tactile ? Qui n’a pas, dans son plaisir de lire, associé le bruissement des pages qui se tournent, l’impression de tenir dans ses mains un objet d’exception, dès lors que sa lecture est un voyage en plein coeur de l’imaginaire ?

Pourtant, il faut admettre que ces tablettes dédiées à la lecture ont nettement évolué, qu’elles réduisent considérablement la fatigue visuelle, et qu’elles permettent en théorie de pouvoir se promener en apportant avec soi toute une bibliothèque !

Il serait plus sage de considérer que l’ère du numérique permet une offre diversifiée, mais qu’en considérant la durée de vie d’un disque dur ou de n’importe quelle machine conçue en vertu d’un concept appelé “obsolescence programmée”, la pérennité du livre traditionnel peut elle seule nous permettre encore d’affirmer que les écrits restent… La littérature en ligne permet quant à elle d’accéder à des ouvrages plus librement, à des contenus plus variés, et offre par ailleurs à de nouveaux auteurs l’opportunité de se faire connaitre. C’est le cas notamment du site racontemoi.fr, qui propose aux lecteurs de parcourir des romans, des contes, des nouvelles ou de lire des poèmes en ligne directement publiés par leurs auteurs.

Sébastien
postmaster@racontemoi.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »